Mi sé yol la ka pati…

Mi sé yol la ka pati...

Mésié Médam, gran kon piti, Matinitjé kon sé lé zot la, an lè plaj la, dlo a, ou adan télé a… Mi sé yol la ké pati manmay !

Mé sa ki yol’la ? An nou palé tibrin di bel bagay tala ^^

Le tour des yoles est cet évènement annuel, sportif et culturel qui ralie un peuple et bien plus encore sur l’eau ! 

À bord d’une embarcation créole à l’angle de la yole européenne et du gommier caraïbe, c’est toute une culture que l’on vit en assistant à ce Tour des Yoles.

Un peu de lecture pour toutes les informations dessus :

« Oui, il s’agit d’une pratique de l’effort. Il faut produire un effort. Car, il ne s’agit pas d’une embarcation avec laquelle nous pourrons voguer en plaisance en bon marin d’eau douce. C’est une pratique qui demande que l’équipage produise un effort concret et fortement engagé, en quête de l’harmonie entre ses membres. Une harmonie entre eux comme avec l’embarcation elle-même. »

Mi sé yol la ka pati...

Et puis parce que c’est bien d’expliquer et de théoriser mais encore plus important de vivre… alors, vivons ce Tour des Yole, et pour ça, la préparation virtuelle, c’est ma concoction de playlist spécial Yoles ^^

Petite parenthèse : En « rétrospectant » (Néologisme : jeter un oeil en arrière) sur les très rares séances de cinéma de ces derniers mois, je me rend compte pouvoir citer le visionnage de  » Le Bouton de Nacre » de Patricio Guzmán, documentaire sur l’eau, « L’étreinte du serpent » de Ciro Guerra, un voyage initatique sur l’eau et puis le Disney « Le monde de Dory », l’odyssée un peu folle d’un joli petit poisson tout mignon mignon dans l’eau (lol), le motif de l’eau est très présent !

L’EAU ! L’eau a été présentée, chaque fois à travers le point de vue de son réalisateur avec tout ce qu’elle symbolise pour lui, ou pour la culture qui y est représentée. Je pense que l’eau est toujours un symbole très fort, pour chaque peuple qui a une relation géographique avec elle, toujours forte, puissante, souvent taboue, dans sa relation au spirituelle à ce ciel infini et aux étoiles, et dans le mystiscisme symbolique qui la grave dans le spirituel collectif. Quand on est une île, c’est à dire entourée d’eau, le rapport à celle-ci est particulier, et fort !

Là, la yole se fait activité, se fait vie, lieu de vie, sur cette même eau !

Mots pour maux – 2008

Le meilleur de Dédé Saint-Prix 2008

2008 je crois ?!

Sur l’album « Qui sera sera » 2008

Émosion Bèlè – 2011

CHO KOLLA CHO KILLA vol. 2

DD St-Prix L’intégrale – 2013

Comme d’habitude – 2015

2015

Voili voilou ! Un petit billet simple, pour partager un ti peu mon tour des yoles à moi, en faire notre tour des yoles à nous ! 

XOXO,

Alychouette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.