Médias – Rétrospective 2020 (1/5) – Jour 17 #Cabanou2020

Coucou ! C’est le moment pour nous de débuter la rétrospective de cette année 2020. Nous commençons doucement mais sûrement avec les médias, c’est-à-dire les concepts médiatiques. En gros il s’agit de mettre en valeur les initiatives médiatiques, c’est à dire les concepts qui, quelque soit le format véhiculent des informations sur la culture (au sens large, puisque qu’on l’entend sur le blog comme les arts, langues, l’histoire, le patrimoine, les médias, questions de société…).

Dans ce petit bout de rétrospective, je vais donc tenter de partager ces belles initiatives que j’ai découvertes ou par lesquelles je suis passée durant l’année. Évidemment, je vais sûrement en oublier et puis il y en aura certaines dont je n’aurais pas entendu parler. Je compte sur vous pour les partager en commentaires !

Histoire & patrimoine

Tan Listwa

Oui, Tan Listwa est encore dans ma rétrospective parce que l’historienne qui en est à l’origine, Jessica Pierre Louis, continue à y entretenir son blog “Le passe-temps” avec talent ! Cette année, elle y a notamment exploré “le préjugé de couleur à la française” (en plusieurs épisodes), qui est d’ailleurs le sujet traité dans sa thèse sur les personnes libres de couleur face au préjugé de couleur, elle parle aussi de son abrogation. Elle a aussi partagé de la généalogie, de l’histoire de l’hôpital militaire de Fort-de-France

Je vous mets le thread du récapitulatif de l’année.

Limiè kilti

Pour continuer sur le terrain de l’histoire, nous parlerons de Limyè Kilti, une initiative de Melody Moutamalle, pour laquelle elle a reçu le prix de Fanm Dijital cette année. Durant l’année, on a pu la retrouver sur Nord FM ainsi qu’avec le magazine sur l’actualité culturelle en Martinique : BUZZ pour un concept intitulé Buzzistwa ! Un concept de médiation culturelle, communication numérique, rédaction et en recherches historiques. Si j’ai bien compris, elle a mis en place un site et un blog intitulés tous deux “Pitak”.

Je crois que c’est une initiative à suivre, elle a l’air de préparer pleins de belles choses encore…

Oliwon Listwa

Encore une autre initiative dans le domaine de la médiation culturelle mais pas que… à l’initiative de Valérie-Ann Edmond-Mariette, c’est Oliwon Listwa. Elle y propose des ballades historiques “Désann an vil” que vous connaissez sûrement déjà bien. Cette année, le 22 mai, date de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, elle nous a proposé un format particulier autour de la ritournelle “Périnelle Oh”.

Je vous conseille de la suivre, elle réalise également des interventions et si l’histoire de la musique vous intéresse, vous pourrez y en apprendre plus !

Oliwon Lakarayib

Vous connaissez sûrement aussi Oliwon Lakarayib, l’association de professeurs d’histoire et géographie. Leur objectif est de proposer une plateforme numérique pour valoriser leurs domaines d’activité : l’histoire, la géographie et plus généralement les sciences humaines et sociales dans et sur la Caraïbe.

Ainsi, vous pourrez retrouver des podcasts qui relèvent de la vulgarisation scientifique, mais également des vidéos qui, je pense, relèvent plus de la pédagogie ou de la médiation et d’autres concepts comme pour commémorer la période de “l’insurrection du sud” avec la Fondation pour la mémoire de l’esclavage. Ce travail est une très bonne idée que je vous invite à découvrir dès maintenant et à suivre !

Les tites leçons d’Elisa

Une dernière chouette initiative dans ce domaine, celle d’Elisabeth LANDI, historienne qui à travers un groupe Facebook “Les tites leçons d’Elisa” propose d’aborder les “problèmes d’histoire ayant trait à l’histoire de la Martinique, des Antilles, de la Caraïbe, des rapports avec la métropole et la France, de la colonisation et de la décolonisation culturelle”.

Voilà ainsi, sans être exhaustive, de quoi s’informer sur l’histoire !

Monuments coloniaux dans l’espace publique

Cette année, différents créateurs de contenus ont questionnés la présence de monuments à l’effigie de la colonisation, ou représentant une partie, des symboles de cette période dans nos espaces publiques.

En-ville Canibale – Zist

Ça passe par Valerie-Ann Edmond Mariette et son concept Désann An Vil qui nous invite à découvrir les symboles coloniaux de Fort-de-France, ceux-là même qui ont (ou ont failli) été détruits cette année 2020. Ainsi que sa participation à un article (initialement une intervention à un colloque) avec Zaka Toto sur la politique culturelle Césarienne.

Normalement, vous connaissez déjà la revue littéraire et culturelle Zist. Je vous en parle dans cette rétrospective spécialement à propos de l’article En-Ville Cannibale : déconstruire et repenser la ville coloniale. Valerie-Ann Edmond-Mariette et Zaka Toto y abordent la politique culturelle de canibalisation de Césaire pour les symboles coloniaux à Foyal (et cet article fut très très intéressant à mes yeux, la démarche de ses auteurs également).

Le déboulonnage appartient à l’histoire

Mais également Christelle Lozere maître de conférences en Histoire de l’Art et Patrimoine qui évoque la place du déboulonnage dans l’histoire pour un article issu de l’édition N°2050 du Quotidien de l’Art (Novembre 2020).

Le déboulonnage appartient à l’histoire de l’art. Il faut que nous l’acceptions, cela fait partie de l’écriture de l’histoire.

Christelle Lozere in La statuaire publique : revoir l’invisible , Le Quotidien de l’Art, N°2050 (Novembre 2020)

Je vous invite à découvrir l’entretiens sur l’art et la culture par rapport à la Porte du Tricentenaire. Ainsi que l’intervention de Elisabeth Landi sur la Porte de la Métamorphose ou de la Porte du Tricentenaire à la Porte de la Renaissance césairienne et découvrir un document pédagogique de Christelle Lozère sur cette fameuse porte.

La fabrique décoloniale

La Fabrique Coloniale, pour sa première rencontre s’est elle proposé de questionner “notre rapport aux symboles coloniaux et plus précisément à la statuaire coloniale dans l’espace public”.

Je crois que beaucoup de points de vue ont été donnés durant ces derniers mois, je propose de sortir des jugements de valeurs, des “c’est bien, c’est pas bien” pour plutôt analyser, découvrir si cela vous intéresse. Parce qu’au final, de mon côté, ce que je retiens c’est qu’il semble clairement manquer de canaux de diffusion pour la vulgarisation, de médiation…

Voilà c’était donc, cette année, ma curiosité ayant été attisée sur les mouments, leur présence, leur traitement, leur symbole… Si vous êtes dans mon cas, j’espère que ces sources vous permettront ausis d’aller un peu plus loin…

Culture en général

Yékrik

Un concept super intéressant que j’ai découvert au détour d’une publication LinkedIn il y a quelques mois… Le concept ? Yékrik est une “box éducative et ludique sur la culture antillaise”. Un rendez-vous mensuel pour retrouver un magazine, un conte en podcast et une surprise en lien avec la Caraïbe. Une idée géniale à découvrir sur le site laboxyekrik.com

Sayanns

Il me semble que Sayanns est site plutôt récent. Sur son Twitter, il est décrit ainsi : “Sayanns est un webzine culture et société Le mot Sayanns est né d’une association des termes Syans et Zayann”. J’ai cliqué et vous savez quoi, c’est un endroit que j’ai apprécié, vous y retrouvez des écrits, des infos sur la culture, des interviews, bref si vous aimez BA Nou, vous risquez d’apprécier Sayanns !

Langues et lettres

Tann & Konprann by Ti Malo

TiMalo qui est déjà un acteur du créole guadeloupéen bien connu, a proposé l’année dernière un podcast intitulé Tann & Konprann, l’occasion d’écouter le créole, de découvrir des texte… le dernier épisode date de juin pour le moment, mais je vous invite le découvrir car il est vraiment bien conçu et j’espère qu’il le continuera !

Kofi Jicho Kopo

En 2020, Kofi a continué son travail sur les langues créole et leur partage, tout d’abord en nous proposant le mot “Anbòkayman” pour parler du “confinement”, puis il a organisé des Dikté kréyol en ligne pendant le confinement, il a également continué à proposer des petites vidéos thématiques ou non pour enrichir notre langue et enfin il a développé un filtre instagram !!

Allez suivre Kofi et son travail sur les réseaux !!!

Cultures urbaines

Specta

Cette année encore Specta a pu nous porposer des contenus pertinents, des interviews d’artistes comme Saël, Meryl, Lieutenant, Yannis Odua et même Kulu G les gars !!! J’ai également passé de supers moments devant Questions pour un soundboy et apprécié sa diversification de supports vers la télévision et la radio (hertzienne, oui oui) sur La 1ère.

Specta Say So a aussi été à l’origine du Confinement Lyrcis Challenge !

PepseeActus

Cette année sur le format vidéo, il nous a proposé une chronique sur Vybz Kartel et une de la série “Connais-tu” sur l’Escape Riddim, de quoi retracer un peu l’histoire du Dancehall au Japon et c’est surper intéressant !

Mais je vous cite notamment PepseeActus pour son nouveau site (ça c’est mon côté geek haha) est génial !

Le dancehall sous un nouveau jour

Sur ses réseaux sociaux, Jimmy Coton Pelagie nous partage sa passion et ses recherches sur le dancehall, on y retrouve des éléments de traductions, de civilisation…

Musique

Radio

Moov

Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous cite le nom d’une radio dans cette liste ? Eh bien tout simplement parce que Moov fm a revue sa ligne éditoriale, sa grille et je pense que ça vous plaîra, car moi ça me parle touboneman !! On y retrouve notamment Selektali les mardis soirs, Sousleground les samedis soirs…

Wiye

Il se pourrait que vous ne connaissiez pas encore Wiye, c’est une émission bi-mensuelle de world musique proposée par Cisou ! Je l’ai découverte l’année dernière, c’est comme si c’était ma programmation mais en mieux haha ! J’y ai fait de belles découvertes musicales et je passe toujours un super moment à son écoute. Vous pouvez découvrir les podcasts sur le site de la radio : Radio Pulsar, ou les écouter dans les applis Podcasts 😉

Web

Naked by Willem

Je pense qu’il n’est plus nécessaire de présenter Willem. En plus de son Willem Music Show qui est un concept audiovisuel bien travaillé et qu’il continue à améliorer à chaque nouvel épisode, d’ailleurs je salue le dernier épisode spécial Martinique, il nous propose Naked, un concept d’interview avec des artistes dont j’apprécie l’éditorialisation.

Kreyol music news

Si vous souhaitez suivre l’actualité des musiques dîtes “créoles”, c’est l’endroit où il faut être ! J’en tiens de belles découvertes musicales de tous les océans du mondes qui abritent des nations créoles et ça, c’est vraiment génial !

#LessThan2MinutesCover

#LessThan2MinutesCover ce sont des covers réalisé par Kevin Toris au clavier et à la guitare, il n’y en a que deux pour le moment, mai j’ai trouvé ça génial. Je vous invite à en découvrir plus sur le compte de Kevin Toris. Je vous mets la cover avec Gladys Dubois sur “Sa mwen mandew” de Tanya St Val et Dominik Coco.

#LessThan2MinutesCover

#LessThan2MinutesCover

#CNOUMEME

#CNOUMEME est concept de Nevers Prod qui est peut-être passé un peu innaperçu cette année, mais que j’ai beaucoup apprécié ! À découvrir 🙂

Poglo

Autre concept peut-être passé inaperçu, c’est une série de vidéo avec des textes de slameurs sur des compositions de Pôglo. Je vous en mets un extrait avec slameuse locale préférée Yawa, vous pouvez aussi retrouvé notre talentueuse Mapie, ou notre exceptionnel Papa Slam et même Jean-François Liénafa ! Je n’en sais pas plus sur ce concept : processus de création ? Suite ? Mais j’aiiime alors bonne découverte 🙂

Loxymore

Last but not the least… Je suis toujours aussi fan de Loxymore ! Alors aucun étonnement pour vous de le retrouver ici je pense. Je vous partage cette exceptionnelle interview de Brother Jimmy, personnalité pour qui j’ai énormément de respect !

Arts visuels

Kannibal hub

Kannibal hub, ce sont des séries de vidéos qui mettent en scène des portraits d’artistes caribéen. L’occasion de découvrir les arts visuels caribéens comptemporains, de rencontrer des artistes ou de recroiser des artistes déjà connus qui ont pour point communt leurs expositions à Miami dans le cadre du festival du Tout Monde.

Cette série de vidéos diffusée sur La 1ère, rappelle un peu le concept de L’oeil du Lézard d’ailleurs…

L’oeil du lézard by l’AICA

Et puisqu’on en parle… obligé d’en parler… L’Oeil du lézard, à l’initiative de la section locale (Caraïbe) de l’association internationale des critiques d’art (AICA) ! Il s’agit de présenter le travail d’un artiste sur une exposition. Exemple avec Wolfric cette année…

D’ailleurs, si vous vous intéressez aux Arts visuels caribéens, découvrez également leur série d’interview “In the process”.

Tropiques Atrium

Si je consacre toute une partie de cette rétrospective à Tropiques Atrium, c’est parce que l’institution a su réagir au confinement par des plateformes numériques cette année et repenser avec pertinence son offre. Je salue cela.

RCM

Pour commencer, on a eu en Mars l’occasion de vivre les Rencontres Cinéma Martinique (qui ont, entre temps, changé de nom pour devenir le CinéMartinique Festival) en ligne. Un vrai marathon puisque chaque lots de film n’était visible qu’une certaine période. Mais j’ai été ravie d’enfin découvrir Nanan que j’avais trop souvent raté ces dernières années…

Rézistans

La plateforme Rézistans, elle, avait pour objectif de célébrer le mois des “résistances”. Au programme : du cinéma, des arts visuels, ddes conférences, de la musique.

Le Moi(s) Laminaire

Au mois de juin, mois de l’anniversaire de naissane d’Aimé Césaire, on vit l’apparition de la plateforme “Le moi(s) Laminaire” pour célébrer cet anniversaire. Différents artistes, chanteurs, danseurs, conteurs, comédiens… prirent placent sur la scène Aimé Césaire pour lire, dire, chorégrapher Césaire.

Podcast

Puis, vint ensuite une plateforme de podcast littéraire “À l’écoute de Tropiques” . il s’agit de lectures d’auteurs CaraIbéens par des comédiens, des sélections pour les grands et les petits.

Koute.net

Pour clôturer l’année, la plateforme “Koute.net” du projet “Entends-tu ce que je te dis ? Kouté mwen titak ! Voix croisées de Martinique et du Québec” est une création originale (en vrai, je parle de la plateforme et la pièce).

La pièce n’a pas fait que migrer en ligne, elle a été pensée pour proposer une vraie expérience en ligne et cela je trouve ça intéressant.

Au delà des gouts et des couleurs sur les contenus, je salue la démrche de numérisation de l’institution qui nous à permis d’emporter la culture à la maison cette année.

Tech

Fanm Tech

Passons à une question plus tech. Quelque chose qui m’a beaucoup plu maintenant que j’ai (enfin) accepter d’approfondir ce que j’aime, que j’ai enfin compris que c’est normal de ne pas savoir quand on commence par ne pas savoir quand on commence à apprendre et surtout que souvent on sait bien plus qu’on ne pense… enfin bref ! Nous en reparlons bientôt bientôt…

Parlons des rencontres instituées par Wendy Zahebo (oui oui, celle de Reines des temps modernes). Une idée super intéressante, un rendez-vous mensuel pour les femmes noires dans la tech.

Chaque mois je suis super contente de passer deux heures à écouter le parcours d’une ou deux femmes dans la tech, à échanger avec elles. Elles sont chacunes singulières, certaines ont fait le choix de l’indépendance, d’autres celui du salariat, certaines ont des profils plus techniques, d’autres plus créatifs, ou encore opérationnels… Certaines sont de ce côté de l’Atlantique, d’autres de l’autres, certaines sont encore un peu plus loin.

C’est l’occcasion de découvrir des secteurs de la tech, d’échanger des tips tant sur des outils pour fonctionner tous les jours que sur des voies à prendre, des possibilités à fouiller…

J’aime beaucoup ces rendez-vous, j’admirais déjà beaucoup l’initiative de Reines des temps modernes (entendez par là le site et le beau livre), je suis désormais encore plus plus fan de cette femme !!

Questions de société

[Re]belle est la bête

Un podcast de Florence Naprix par lequel elle invite à interroger et déconstruire nos imaginaires concernant les rapports entre les femmes et les hommes. Je salue la qualité de ce podcast, la façon dont elle narre son parcours, encore une occasion de découvrir son talent scénique, mais cette fois pour le mettre au service d’une cause encore plus noble… Je vous invite à écouter ce podcast, il est bouleversant.

BOKANTAJÉNÈS

Oui, je prêche aussi pour ma paroisse haha !

Si vous ne connaissez pas encore Bokantajénès, je vous invite à découvrir ce concept. Il s’agit d’édition de chroniques numérique de jeunes. Le projet a pour ambition d’éditer des jeunes auteurs, quelque soit leur plume ( ) avec pour seul point commun de partager son vécu, leur réflexion, inspiration…

Bokantajénès a fait déjà une belle pause et l’objectif serait de le faire re-naître pour 2021, voici donc un appel, si tu es jeune, que tu écris ou que tu as envie de le faire dans un environnement bienveillant. Mais également si ça t’intéresse de donner un coup de main (on est à la recherche de différentes énergie). Envoi-nous un To to to à bokantajenes (@) gmail (.) com

Merci d’avoir lu jusque là, j’attends vos avis et vos concepts médiatiques que j’ai raté en commentaires.

Lanmou,
Alychouette

Laisser un commentaire

*

code