Comme une année ghetto – Jour 16 #Cabanou2020

La surprise de ce meilleur jour de l’année nous est proposée par l’homme qu’on appelle Specta. Celui qui enchaîne les mic, d’abord celui de la musique, puis celui de quelques initiatives pertinentes sur les réseaux puis celui de la radio et désormais la télévision également ! Comme les autres invités, je lui ai proposé de nous parler de son année 2020… Merci à lui d’avoir accepté et bonne lecture à vous…

Alychouette

Yes Massif c’est Specta aka F.Baby pour le Blog d’Alychouette ! Je suis notamment Youtubeur sur la chaîne  « Specta Say So » et je viens vous parler de mon année 2020.

Que dire de 2020 ?

Une année qui est globalement très « ghetto » pour l’ensemble de l’humanité. Mais ce qu’il y a d’intéressant à retenir comme morale de mon côté est que le positif se trouve souvent au cœur de l’inattendu. En effet, c’est une année qui commence comme la précédente s’est terminée, entre chronique et interview sur ma chaîne Youtube. On commence sur les chapeaux de roue avec une interview de Saël, puis une interview de Meryl et BOUM… Le confinement, plus d’interviews possibles. Ce qui devait être mon fer de lance de l’année devenait subitement impossible (ou en tout cas très compliqué.) J’étais pourtant très motivée après ma grosse interview de Kalash (entre autres) quelques mois avant et après avoir vu l’interview de Drake par le média RapRadar fin 2019.

Ça aurait pu résulter sur une année moins productive, mais il faut savoir faire confiance à sa créativité car entre challenge sur les réseaux sociaux et vidéos en solo sur Youtube, mon « reach » (comme on dit dans le community management) est en fait devenu beaucoup plus grand cette année que l’année dernière, ce qui culminera par une proposition de Martinique la 1ère pour avoir ma propre émission hebdomadaire diffusée tous les vendredis.

Il faut savoir que c’est un objectif que je m’étais fixé dès le lancement de ma chaîne Youtube, mais il aurait été difficile de croire qu’il arriverait aussi vite (à peine 2 ans et demi) et sûrement pas dans une année aussi « globalement ghetto » comme dit plus haut. Morale de l’histoire : le positif se trouve souvent au cœur de l’inattendu donc même si 2021 ne s’annonce pas moins ghetto que 2020, à nous de savoir en profiter pour ceux qui n’auront peut-être pas l’opportunité de le faire. 

Gone !

Laisser un commentaire