Un petit bout de 2019 ! – Jour 4 #Cabanou2020

Coucou à vous !

Cette surprise du jour 4 a un goût particulier… elle est très précieuse pour moi. Chaque année, Alychouette vous propose une rétrospective qui n’inclut pas les évènements lives et c’est un petit regret, et comme on ne peut pas rester sur des regrets…. En 2019, je n’ai pas dérogé à mes habitudes… J’ai continuer à vivre la musique. Quelques fois j’ai filmé ce que j’ai vécu, j’ai découvert de jeunes talents, pu écouter des artistes confirmés… Mais la majorité du temps, je n’ai pas filmé. Chaque année, j’ai quand même quelques images et envie d’en faire un vlog pour le partager avec vous !

Je vous invite à découvrir les différentes scènes que j’ai vécu en affiches et en quelques mots, et je vous invite si vous préférez les images, à retrouver la vidéo tout à la fin de l’article !

Les Petites formes

Même si je n’en n’ai aucune images, j’ai commencé l’année 2019 au Festival de théâtre Les petites formes de Tropiques Atrium ! J’y ai vu au moins les 3/4 des pièces et même pu assister à une répétition de Daniely Francisque (chevalier des arts et des lettres) pour la dernière pièce de sa triptyque.

Je vous invite d’ailleurs à découvrir Scolopendres et papillons tant que le Replay de Résonnance du 5 novembre 2019 est disponible !

Festival les petites formes - Tropiques Atrium

Légère – Jann Beaudry

Jann Beaudry a présenté son album Légère à l’Arobase le 8 février 2019.

Un set avec Ralph Lavital, Cédric Clery, Brice Bapté, bien sûr Joel Jaccoulet ainsi que le père de Jann Beaudry au tanbou !

Mon premier concert de l’année !

Max Mona – Vérité

Puis j’ai été au concert de Max Mona à l’Atrium, avec ce concert, l’artiste nous a proposé une nouvelle version de son album. En effet : Guy-Marc Vadeleux, Hervé Laval, Daniel Brulu, Micky Telèphe, Télef Thésée, Antoine Rochefort ainsi Joselita Francisque à la danse.

J’ai passé un bon moment, j’étais sûrement de très loin l’une des plus jeune de la salle. D’ailleurs ça m’interpelle, car si on a beaucoup fait référence à Eugène Mona, Max Mona s’est tout de même construit avec ses propres influences, sans oublier ses origines.

Un album à découvrir si ce n’est pas encore le cas, comme l’artiste aime le souligner, “c’est un début”, et j’ai hâte d’en voir la suite !

Je l’ai ensuite revue au Biguine Jazz ! Avec une autre formule encore : Bago Baltazar, George Granville, Daniel Egouy, Daniel Brulu (il me semble).

Max Mona à l'Atrium

Eric Delbond – Light from blue

Eric Delblond est un artiste que j’ai (étonnamment, tardivement) connu grâce à Meemee Nelzy, à travers l’EP deEPly rooted !

Son premier album “Light from blue” sortira bientôt et j’ai donc sauté sur l’occasion d’aller le découvrir.

En première partie il y avait son duo avec Joséphine CHLOÉ (Dyas).

Puis il nous a présenté son projet avec Yoann Dannier, Josiah Woodson, Fred Dupont, Jocelyn Ménart et Dimitri Paul !!! J’ai beaucoup beaucoup aimé, j’ai hâte de voir la suite !

Eric Delblond à l'Arobase

Kulu Ganja à Tropiques Atrium

Je n’ai pas d’images, mais si il y a bien un concert absolument exceptionnel et inoubliable en 2019, c’est bien celui de Kulu Ganja à Tropiques Atrium !

Backé par le Yoyal Don’s, avec de nombreux invités où Kulu a pu balayer sa carrière, de ses nouveautés, notamment avec Shannon jusqu’à ses débuts, au répertoire de Ruff Neg Unit.

Sakisavsav… ceux qui étaient là savent !

La manufacture 2019 – synesthésie

La manufacture, c’est un concept pour “festivaliers audacieux”, chaque année au festival de Fort-de-France ! Ce sont, quelques soirées et quelques évènements originaux, quelques lives, quelques expos dans les bâtiments du Parc Aimé Césaire, en plein air, dans la rotonde…

Cette année là, de belles découvertes ! Tout particulièrement la combinaison Meet’In Karaib Mizik avec Miki Debrouya, Nicolas Lossen et Ven (avec Johanes Jean Alexis au clavier) !

MAURANE vOYER – Le concert silencieux

2019, c’était aussi remporter une place pour un concert silencieux de Maurane Voyer et avoir le plaisir de l’écouter avec dans le super cadre de l’Effet Mer !

Maurane en piano voix accompagnée par Joël Jaccoulet avec Loyson Jah comme invité !

C’était beau et c’était bon !

Le Biguine Jazz 2019, un festival magique

Depuis quelques années, c’est toujours un plaisir de faire du bénévolat pour le festival Biguine Jazz. Un cadre magnifique, une programmation de choix et de supers rencontres !

Le Biguine Festival 2019 avait une saveur particulière, vous allez peut-être rire… mais j’ai trouvé que la programmation me ressemblait pas mal haha !

Des artistes que j’attendais depuis un moment !

Les Selkies (Nirina Rakotomavo, Celine Boudier & Cynthia Abraham) pour présenter leur premier album : La Koulèr de la Paix ainsi que Maë Dafays & Clelia Abraham. Toutes accompagnées, lors des deux prestations, par Elvin Bironien et Anissa Nehari avec les mêmes accompagnants que précédemment. Et la surprise en avant première de cette soirée au CDST (au passage, saviez-vous que ce lieu est l’habitation où a débuté la révolte anti-esclavagiste de mai 1848 ?), au pied de la montagne Pelée, un cadre magique : la jeune et talentueuse Luan Pommier !!!

Des (presque ?) habitués au festival

Mais également avec Yusan, je crois ne pas me tromper en disant que ce groupe est un peu le descendant du groupe The Keys, vous savez, ceux qu’on retrouve sur École Créole ansi que Tribute to Mona (à l’intiative d’une résidence lors du BJF 2015 d’ailleurs ^^) de Érik Pedurand, à la seule différence du piano où ce n’est plus Wendy Milton, mais Kevin Jubert, ainisi que Nkia Asong à la voix (que j’avais découverte il y a quelques années avec leur reprise de Prototype avec Érik Pedurand, une reprise que que j’avais d’ailleurs apréciée !) et Romain CUOQ au sax. Ainsi, on retrouve encore Mathieu Edward, Gwen Ladeux, Ralph Lavital. Bref, je suis fan !

D’ailleurs en parlant un groupe issu de The Keys, le groupe qui accompagne Erik Pedurand sur deux de ses albums, celà me permet d’introduire cet estomaqaunt duo entre ce dernier et Mario Canonge : Kapital, issu d’une résidence, ce fut une belle claque lors de l’ouverture du festival !

Enfin, un des moment absolument magique, ce fut le concert de Somi, à l’Apaloosa ! Une découverte pour moi ! Un souvenir que je garde précieusement, je suis désormais fan.

Sans compter les autres artistes qui n’étaient pas en reste ! Xavier Belin venu présenter Pitakpi (pour lequel il vient de lancer une campagne de Crowfunding), The Ting Bang (Noss DJ, Maleïka, Johann Lebon), Etienne Charles, Soft…

Allez, j’ai fini mon petit storytelling sur le #BJF2019 haha ! Hâte d’être de nouveau bénévole au prochain festival !!

Herve Celcal directeur artistique de la scène cloture de la fête du lorrain

Si vous me connaissez, vous savez qu’à mes yeux, la qualité d’une scène ne dépend pas du type de scène. Entendez par là que j’aime bien les fêtes patronales quand elles une belle programmation !

C’était le cas de la fête du Lorrain, Jean-Luc Guanel, Loriane Zacharie, Loysonhaj, Ivy Jalta et, tout droit venu de la Guadeloupe, Misié Sadik !!!

Backing band avec Hervé Celcal, Axel Zébina à la batterie, Kevin Toris à la guitare, Nicolas Pélage et Cindy Marthely aux voix, Jeremie hillion à la basse.

Ce fut une belle scène !

Dans la peau de Mano, Florence Naprix au Bal Blomet

En octobre, en débutant cette bribe de vie en France continentale, j’ai eu l’occasion de vivre le spectacle “Dans la peau de Mano“, un hommage à Manuela Pioche.

Yoann Danier à la batterie, Stéphane Casstry à la basse et à la direction artistique ainsi que deux violoncelles. C’est la formation efficace qui assure le live de ce concert à découvrir absolument si ce n’est pas encore le cas !

Avec Alain Vespan à la mise en scène, il faut le reconnaître, si vous avez connu Florence Naprix en tant que la merveilleuse chanteuse qu’elle est… vous aurez le même plaisir à découvrir son un talent d’interprétation. Et vous régalerez de la combinaison de ces talents !

Ainsi, retrouver Florence Naprix (dont je suis naturellement fan), au Bal Blomet, c’était aussi très symbolique quand on connait l’histoire de ce lieu dans l’histioire de la Biguine !

2019 en live, c’était aussi…

Des jeunes gens biens talentueux Mays music ! C’était également Reggae on The Hill, un super moment dans un cadre magique ! Guy Al’Mc, Nayah, Skanky, Icess, une scène de qualité !!

Je ne peux clairement pas tout citer… mais il y a eu pas mal de très belles scène, j’en profite pour dire Merci aux belles scènes de 2019 !

Un petit bout de 2019, le moyen métrage rétrospective

Il y a des scènes pour lesquelles je n’ai pas d’images, car je trouve différent d’apprécier avec les yeux et à travers l’écran… Ainsi, il m’arrive souvent de ne pas dégainer d’objectif et de saisir l’instant, il arrive surtout qu’il soit interdit de capturer ces instants… Mais il arrive tout de même des fois que je filme. Depuis quelques années maintenant, je rêvais de monter les petits bouts capturés et de mettre en valeurs tous les artistes, toutes les scènes, tous les évènements qui le méritent.

Voici donc ce que je considère comme un moyen métrage, quelques dizaines de minutes de mon année live ! 🙂

À très vite, pour la suite !

PS : si vous faîte partie de ceux à qui j’ai piqué les affiches et que cela pose problème, faîte-le moi savoir !

Yenki lanmou

Alychouette

Laisser un commentaire

*

code